Les meilleures SCPI du marché
Vous êtes ici : Accueil » SCPI ? » SCPI : Loger ses parts dans une SCI

SCPI : Loger ses parts dans une SCI

Les parts de SCPI peuvent être acquises au sein d’une SCI. Cette formule offre des avantages, notamment dans un cadre familial. Détails...

D 15 février 2013    A AA


SCPI : Pensez aux SCI

La constitution d’une SCI offre de nombreux avantages (protection des biens, succession...) notamment celui d’y détenir et gérer des parts de scpi.

Certaines SCI sont commercialisées à cette intention pour les particuliers, néanmoins le choix reste très restreint, d’où l’intérêt de créer sa propre SCI.

La SCI est une société civile immobilière, il s’agit d’un contrat entre au moins deux personnes (associés), qui feront ensemble l’acquisition de biens immobiliers ou SCPI.

Dans le cadre familial le contrat d’une SCI est généralement signé entre les époux et/ou avec les enfants.

Grâce aux capitaux apportés à la SCI par les associés ou par un crédit immobilier, la SCI pourra acquérir un portefeuille de parts de SCPI. Les intérêts dégagés après règlement des échéances d’un éventuel prêt et des charges liées à la SCI seront partagés entre les associés en fonction de la répartition de leur parts dans la société civile.

SCPI : les avantages de la SCI

Le portefeuille des parts de SCPI est la propriété de la SCI, ce qui facilite le partage entre les différents associés. Celui-ci est effectué selon les statuts de la SCI . Comme tout bien immobilier, la SCI peut être transmise par donation ou démembrée.

Il est possible d’acquérir des parts de SCPI en démembrement. Par exemple les parents ayant la nue-propriété et leur enfant l’usufruit.

Au sein d’une SCI le démembrement est appliqué sur l’ensemble des parts de SCPI intégrées à la société civile. Les parents, finançant l’achat des SCPI, détiennent la quasi-totalité des parts de la SCI, dont ils peuvent donner l’usufruit en totalité ou en partie à leur(s) enfant(s) sur un temps prédéfini. L’usufruitier reçoit ainsi les revenus distribués par la SCI. Les parents gérants conservent leurs droits et leurs pouvoirs de gestion sur les SCPI de la SCI.

A l’inverse, il est possible pour les parents de donner la nue-propriété des parts de SCI à leurs enfants et conserver l’usufruit. L’intérêt de cette formule est la transmission. Les parents usufruitiers transmettent la propriété de la SCI à leur enfants nu-propriétaire tout en continuant à percevoir les revenus locatifs des SCPI.